Accueil - Actus - PLANTATION D’UN VERGER PARTAGÉPartager sur :

PLANTATION D'UN VERGER PARTAGE

La commune a entrepris la plantation d’un verger partagé, à destination des familles et pour favoriser la biodiversité !

Ce verger est situé au bout de la rue Adèle Woytt, entre le cimetière et le bois d’Ober.

Ce sont au total 17 arbres fruitiers qui ont été plantés par l’équipe municipale.

  • 7 cerisiers
  • 4 mirabelliers
  • 4 quetschiers
  • 1 quetschier président
  • 1 prunier Reine-Claude
  • 4 noisetiers
  • 3 amandiers
  • 10 framboisiers
  • 1 mûrier
  • 1 cassissier

 

 

Découvrez les étapes de la création du verger :

1 –Préparation du verger

Mise en place du marquage au sol avec l’aide d’une ficelle et d’une bombe traçante.  Distance de plantation de 6 mètres entre les fruitiers tiges.

 

2 – Préparation des trous  

A l’aide d’une mini pelleteuse, réalisation de trous de 50 centimètres de largeur et de profondeur. La bonne terre est placée à côté pour l’utiliser par la suite, en la mélangeant avec du terreau.

 

 

3 – Mise en place des tuteurs

De 2,5 mètres de haut et d’un diamètre de 8 à 10 cm.

 

 

4 – Habillage

Il faut maintenant préparer le fruitier à la plantation, c’est ce qu’on appelle « l’habillage ». Cela consiste à former les charpentières en les coupant sur un œil extérieur. Il faut également couper les racines blessées pour favoriser la reprise.

 

 

5 –  Pralinage

Les racines des jeunes arbres sont plongées dans le pralinage : c’est un mélange terre-terreau-eau, qui facilitera la reprise et le développement des racines.

 

6 – Plantation

Mise en place du fruitier, en faisant attention à ne pas enterrer le point de greffe situé juste au-dessus des racines. Il faut mettre la bonne quantité de terre meuble mélangée avec du terreau autour des racines, en y rajoutant deux poignées d’engrois organique.

L’arbre est ensuite secoué pour que la terre passe bien entre chaque racine, puis la terre est tassée avec les talons à 4 ou 5 reprises.

La plantation est finalisée avec la création d’une cuvette d’arrosage pour que l’eau reste bien autour du fruitier.

Le tuteur est coupé juste sous la couronne de l’arbre, pour que celle-ci ne soit pas abîmée avec le frottement.

   

 

7 – Arrosage

 

 

8 –Ligature

Cette étape consiste à mettre une attache en mousse (avec un fil de fer à l’extérieur) autour de l’arbre. L’attache est placée plus haut sur l’arbre que sur le tuteur, car avec l’arrosage, le fruitier peut être amené à se tasser. Le fil est disposé en 8 pour éviter les frottements entre l’arbre et le tuteur.

Le tuteur est placé de telle sorte qu’il protège l’arbre des vents dominants et du soleil.

Les arbres sont maintenant plantés, il faut continuer de surveiller les liens d’attache et les arroser régulièrement.

 

Message d’Alain Simon, le jardinier qui a assuré toutes ces étapes :

« Longue vie à ce verger et merci aux différentes parties, tant élus au départ du projet, tant élus qui ont signé et accepté ce beau projet. Ce fût un plaisir d’y avoir contribué et merci de votre confiance. Plus que de la verdure, des fleurs, des fruits et c’est parti pour une belle biodiversité »